Prefer to view the site in English? For relevant information, visit the English version of the website.
04Nov, 2020
0Réaction(s)

Que pouvons-nous digitaliser dans la réunion de chantier ?

La digitalisation des méthodologies de travail adossées à des supports papier donne des résultats considérables sur le plan de l’efficience de la réunion de chantier.

Après réalisation de cet exercice les acteurs du BTP annoncent économiser jusqu’à 30 % de leur temps de travail. Cerise sur le gâteau cette digitalisation des processus papier emporte une meilleure utilisation de leurs ressources.

I) Les éléments de réussite

Les réunions de chantier sont des moments clés qui rythment la construction d’un ouvrage. Elles doivent apporter des réponses aux sollicitations de tous les intervenants. Mais aussi permettre de faire le point sur l’état d’avancement des travaux.

La gestion de la sécurité et des engins est également un point qui sera nécessairement abordés au cours de ces réunions. L’un des objectifs est d’éviter au maximum des éventuels retards.

Bien préparer votre réunion de chantier vous permettra de ne rien oublier le jour « J ». Par conséquent de mieux identifier toutes les opportunités. Utiliser les bons outils vous permettra d’être réactifs.

A) La réunion de chantier un outil incontournable.

Les réunions de chantier sont en général organisées par le maître d’œuvre. Elles permettent aux artisans de coordonner leurs interventions. La réunion de chantier permet de faire un bilan sur les problèmes rencontrés et sur leur résolution.

Le client quant à lui prend connaissance de l’avancée des travaux et des difficultés rencontrées. La mise en place de réunions de chantier est indispensable pour mener à bien un projet.

Un maître d'oeuvre avec un formulaire papier

Votre application de gestion de réunion de chantier

Vous n’avez pas encore de compte ?

B) La circulation de l’information freinée.

A l’issue des réunions, le conducteur de travaux édite un compte-rendu précis. Il intègre les photos, le relevé des discussions et des décisions prises. C’est précisément à cette étape que l’on peut identifier un goulot d’étranglement.

Les comptes rendus papier des réunions de chantier sont rédigés en différé. Le maître d’œuvre doit consolider et mettre en forme les informations recueillies. Cette étape est un échelon nécessaire avant la diffusion du compte-rendu. Cependant ce cheminement peut-prendre des jours voire des semaines.

C) Le temps comme facteur de réussite.

« Time is money », les réunions de chantier servent on vient de le voir à résoudre, et à gérer les imprévus. Elles doivent permettre de trouver les solutions pour remédier aux problèmes.

Le nerf de la guerre portera sur votre capacité à anticiper, réagir et résoudre les problèmes. Dès lors, il est primordial qu’une information de qualité circule rapidement et simplement. Pour répondre à cette problématique de nombreux outils digitaux existent.

II) Les réunions de chantier connectées !

Dématérialisation des documents papier et BIM ! (Building Information Modelling) : la digitalisation du BTP s’est mise en marche ! Vous pouvez d’ores et déjà dire adieu aux documents papier sur le terrain. Travaillez les mains libres et l’esprit tranquille !

A) La salle de pilotage numérisée.

Une solution digne des plus grands films de science-fiction. Il s’agit d’une salle de réunion totalement digitalisée. Celle-ci permet l’échange d’informations à distance et en temps réel entre les différents interlocuteurs au cours des réunions de chantier.

Dites au revoir aux papiers : les plans et les documents sont numérisés et accessibles sur un écran connecté. La salle de pilotage offre la possibilité d’inviter clients et parties prenantes et d’échanger en « direct ». Toutes les informations nécessaires à la bonne réalisation du chantier seront accessibles en permanence (H24) et enregistrées en temps réel. Une solution qui facilitera la vie du projet.

B) La collecte de données mobiles durant la réunion de chantier.

Pour accélérer la diffusion de l’information il est possible d’utiliser une application de collecte de données. Une solution mise à disposition sur les smartphones des maître d’oeuvre.

Avant tout Kizeo Forms permet la dématérialisation des comptes rendus de visites de chantier mais aussi, des contrôles qualité et « l’historisation » des informations.

Cet outil numérique offre la possibilité de saisir directement vos observations sur plans et de créer des comptes rendus en direct. Une fois les informations collectées elles sont partagées en temps réel avec les intervenants (équipes chantier, sous-traitants, fournisseurs…). Derrière ces applications, on retrouve d’autres usages innovants comme :

  •  La Gestion des non-conformités (OPR) avec un positionnement de l’emplacement du défaut et l’ajout de photos ou de croquis.
  • La création de formulaires sur-mesure pour la gestion des chantiers et des ressources humaines.
  • La centralisation des documents nécessaires au chantier. Ils sont consultables même sans connexion internet.

Kizeo Forms commercialisée depuis plusieurs années présente un avantage considérable : son prix. Il est accessible à toutes les entreprises.

Avec Kizeo Forms de nombreux formulaires de suivi de chantier seront à la disposition des maîtres d’ouvrage et de tous les intervenants.

Les options et la mobilité offerte par l’application répondent pour totalité aux besoins de la réalisation d’un ouvrage. Cependant, dans des cas de chantiers complexes, elles ne suffiront pas toujours. C’est pourquoi nous conseillons de la faire travailler main dans la main avec un processus BIM.

C) Un processus BIM (Building Information Modeling) quésako ?

Il ne s’agit pas d’un outil mais d’une méthode de travail faisant appel au digital. Le BIM est un processus de travail utilisant le maquettage 3D et numérique. Il offre aux professionnels de la construction les outils nécessaires pour concevoir et gérer plus efficacement.

Ainsi ce processus collaboratif permet d’améliorer la prise de décisions et les performances tout au long du cycle de vie des projets de construction.

La maquette est l’élément central des échanges entre les intervenants. Elle voit le jour entre les mains des parties prenantes. Par la suite, elle est rendue accessible aux différents bureaux d’études. Ainsi elle sera complétée et modifiée techniquement.

Plusieurs maquettes métiers sont ensuite fusionnées dans une maquette consolidée. L’objectif étant de détecter et de résoudre les conflits éventuels. Les maquettes serviront à produire les plans d’exécution. Elles seront par la suite diffusées aux acteurs du chantier.

Les entreprises de construction utilisent également la maquette consolidée pour réaliser leurs métrés, planifications ou phasages. Durant les travaux, la maquette est maintenue à jour par les concepteurs et les constructeurs. De sorte que à la fin du chantier, la maquette soit exactement conforme à l’ouvrage réalisé.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *